Objets connectés BTP

Les 3 objets connectés du bâtiment

Les objets connectés concernent tous les domaines. La vie quotidienne avec la machine à café qu’il est possible de programmer via son téléphone, la cuvette des toilettes chauffante -toujours via une application- ou encore les montres digitales qui ne font qu’un avec leurs smartphones.
Cependant les objets connectés peuvent aussi avoir une réelle utilité, et apporter un confort supplémentaire dans la vie professionnelle ; notamment dans le bâtiment. Voyons ensemble les 3 objets connectés du bâtiment.

      1) Les drones 

Depuis quelques années maintenant, il est monnaie courante de trouver des drones disponibles à l’achat dans les hypermarchés. Ces derniers peuvent être simplement utilisés comme de petits hélicoptères, ou tout au contraire être plus pointus et équipés de caméras. Le prix et la qualité de ce dernier iront avec l’utilisation et l’équipement que vous souhaitez.

Disponibles auprès du particulier comme du professionnel, leur utilisation est très répandue, dans le secteur de la viticulture notamment -ou à plus large échelle de l’agriculture-. Cela permet d’avoir un œil sur ses cultures et d’ainsi ajouter une sécurité supplémentaire. Mais le plus intéressant consiste à examiner les plantations concernées, et déceler des anomalies comme des fuites.

Dans le bâtiment, les drones peuvent être sollicités pour les mêmes points évoqués précédemment. A la différence des demandes différents, comme les cartographies 2D ou 3D des chantiers. Elles permettent de réaliser des rapports d’émissions comme les inspections thermiques et ainsi déduire l’état des bâtiments ou ouvrages techniques. Technologie plus pointue, elle rend possible plusieurs améliorations comme l’isolation, de par les émissions thermiques qui seront constatées.

Les drones permettent de filmer et de photographier, et d’ainsi obtenir des plans interactifs en 3D (étalement, effet de vague, granulométrie, matériaux utilisés…). L’intérêt de ces petits appareils volants est qu’une fois qu’on sait les conduire ; leurs accès géographiques sont illimités et très silencieux pour certains.

Drone connecté Labonnebrique

      2) Le « Daqri Smart Helmet » 

Cet objet connecté fait parti de la famille de ce qui est appelé « EPI » soit « équipement de protection individuelle« . Il s’agit d’objets définis par le Code du Travail comme dispositifs portés en vue d’une protection face à une possible menace. Mais il faut savoir que les EPI sont également des moyens d’améliorer la qualité de travail des employés.

Comme par exemple avec ce casque, dont le design fait largement penser à un casque du futur. Conçu par une société américaine, ce casque s’inspire de la réalité virtuelle, maintenant largement présente dans le monde des jeux vidéos. Il est composé de capteurs haute technologie, et d’une coque destinée à amortir les chocs subit par celui qui le porte. Mais ce n’est pas tout.

Ce casque dispose d’une visière à laquelle sont intégrés les Google Glass, en binoculaire afin d’ajouter de la dimension. L’écran protège des projections, mais permet aussi d’afficher des modes d’emploi et autres éléments augmentant la productivité du technicien qui les porte. De même que pour les drones, des captures photos et vidéos sont possibles, pour être exploitées ensuite. Cela permet ainsi l’enrichissement des bases de données de l’entreprise, et des comparaisons en temps réel et immédiates des précédentes.

La vision via le casque, est à 360° et permet donc une mobilité aisée dans l’espace sur lequel il faut intervenir. Les chiffres concernant son acquisition n’ont pas encore été communiqués. De même pour l’individu formé à son utilisation. Mais ce casque promet des merveilles !

Objet connecté Labonnebrique

      3) Les chaussures connectées

Parade, filiale du groupe ERAM a dévoilé en début d’année 2018 son projet de chaussures connectées. Spécialiste dans les chaussures de chantiers, la firme s’est rendue compte que les hommes et femmes travailleurs isolés représentaient 1,5 millions de français.

Une idée a vite émergé de ce constat : prévenir des dangers que peuvent rencontrer les travailleurs isolés comme les artisans indépendants ou encore agents de maintenance. La chaussure connectée a ainsi vu le jour !

La filiale du groupe ERAM s’est ainsi associée avec deux spécialistes des objets connectés, sociétés Françaises : NOV’IN et Eurogiciel. Il a été important pour Parade de travailler avec ces sociétés car les chaussures connectées sont composées de deux technologies pointues dénommées DATI et GEOFENCING. De plus, le produit comportait le challenge de ne pas modifier la taille de la chaussure afin de ne pas l’alourdir pour son utilisateur.

Les technologies utilisées

      DATI

Le DATI est le Dispositif d’Alerte pour Travailleur Isolé. Cette technologie se trouve au niveau des semelles de la chaussure et va réagir selon son inclinaison -perte de verticalité- ou suite à une immobilisation certaine. Une alerte va ensuite être envoyée par SMS, à un numéro pré-choisi par le porteur des chaussures.

Ce message ne va pas seulement être une alerte, il va aussi contenir la position géographique de l’individu. En cas d’accident ou problème, les secours pourront ainsi intervenir en connaissance de cause (identité de l’individu, caractéristique de l’alerte, position géographique).

      GEOFENCING

La deuxième technologie utilisée est celle du GEOFENCING. Il s’agit d’identifier des zones géographiques dangereuses via un balisage.

A l’aide d’un GPS intégré au niveau de la semelle en polyuréthane, des vibrations se feront ressentir lors de l’approche des dites zones dangereuses. Ses balises sont générées grâce à une cartographie renseignée.
Cela peut également fonctionner avec des beacons autrement dit des capteurs reconnus par les téléphones. Ces beacons utilisent le bluetooth et permettent aux téléphones en action de vibrer lors de leurs reconnaissances. Dès fin 2013, c’est Apple qui a été le premier à utiliser cette technologie. Dans le monde du bâtiment, cela permet à l’ouvrier de, lorsqu’il passe à côté d’une balise annonçant un point dangereux, de l’avertir. L’avertissement n’est pas seulement une vibration, mais aussi une alerte vocale ou un sms.

Objets connectés btp

Et vous, quel objet connecté vous a le plus séduit ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *