isolation thermique

Isolation thermique par l’extérieur : piqûre de rappel

Dans la maison, l’isolation thermique c’est souvent des panneaux, intégrés à l’intérieur de nos murs. Des combles, agrémentés de ouate de cellulose pour avoir une maison moins énergivore, ou encore des petites astuces comme celles des panneaux isolants à installer derrière les radiateurs pour une meilleure réflexion de la chaleur. Et si maintenant on isolait nos façades ?

Isolation intérieure ou extérieure ?

Avant d’entrer dans le vif du sujet, il faut savoir qu’une maison mal isolée va être plus énergivore et donc un peu plus coûteuse. Lorsque cette dernière est chauffée, 25% de la chaleur va s’échapper. Par les fenêtres tout d’abord, puis à 10% par les sols (chiffres communiqués par l’Agence de la maîtrise de l’énergie).

Alors, il semble évident de bien isoler son logement, surtout lorsque l’on est propriétaire. Tout d’abord pour éviter que la facture ne grimpe trop vite, mais aussi pour limiter vos émissions de CO2. Votre bien aura une valeur plus intéressante lors de la revente si ce dernier est bien isolé thermiquement.
L’isolation des combles, des sols et l’installation de vitrages plus performants sont bien souvent privilégiés dans l’isolation d’une maison.

Mais depuis quelques temps, une nouvelle technologie a émergé : celle de l’isolation par l’extérieur (IPE). Il faut savoir qu’il n’y a pas meilleures ou moins bonnes solutions en termes d’isolation thermique. Ce qui déterminera votre choix sera le coût, qui peut être un frein ou au contraire une motivation à vos projets. Mais aussi à l’esthétique, concept sur lequel peut reposer l’isolation thermique par l’extérieur.

Le principe de l’ITE repose sur l’isolation des composants extérieurs de votre maison. On nommera par exemple les toits et murs. Dans les grandes lignes, cette méthode d’isolation est plus coûteuse et demande des travaux plus importants qu’une isolation thermique par le changement de vos vitrages, par exemple. Souvent, on isole par l’extérieur lors de la rénovation d’une maison.

ITE Labonnebrique

Comment ça fonctionne ?

L’isolation thermique par l’extérieur, c’est la pose d’un revêtement ou bardage sur les murs extérieurs d’une maison, afin de lisser la surface et de lui donner certaines propriétés comme l’étanchéité ou encore supprimer les ponts thermiques (zones de variations de résistance thermique).

Dans un monde où l’esthétisme et l’originalité sont de plus en plus mis en avant, l’ITE a tout à fait sa place. Elle se décline en de nombreuses formes et matériaux. Si vous êtes plus discrets, vous pouvez choisir un revêtement plus classique, mais avec des propriétés plus « naturelles » comme les isolants biosourcés ou le verre cellulaire.

Si au contraire vous préférez valoriser votre patrimoine et donner encore plus de cachet à votre maison : l’ITE par enduit est préconisé. Le procédé date de la fin des années 1970, période des chocs pétroliers. C’est à ce moment-là que l’on comprend l’importance de l’isolation des bâtiments. « En quoi c’est une technique émergente ? » me direz-vous ? Et bien comme tout procédé, la technique a évolué pour s’adapté aux besoins des populations, comme de conservation des patrimoines.

L’application de l’isolant en épaisse couche a quelque peu évolué, selon les chimistes et entreprises forces de proposition. Chez Décopierre par exemple, on applique à la machine à projeter un savant enduit à base de chaux et de poudre de marbre. Une fois sur le mur, le tout est ensuite taillé à la main par un artiste décorateur afin de donner ce si particulier aspect de pierre. De quoi rénover tout en isolant mieux !

Et vous, vous êtes plutôt enduit façon pierre ou bardage en bois très esthétique ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *